Bouteilles sans titre

Objets trouvés, cire microcristalline et tablette de métal

2018

Photos : DPM

 

Cette œuvre est constituée de bouteilles usagées recouvertes de cire microcristalline et disposés sur une tablette de métal en acier inoxydable. Placés sur un présentoir qui mime un dispositif commercial, j'aime imaginer cette pièce comme une sorte de vitrine anthropologique. Je vois dans ces bouteilles un lien métaphorique entre la circulation des fluides qui ont transités à l'intérieur de ces contenants (et de nos corps) et leur mouvement à travers le système économique qui les a fait passer d'objet surproduit au stade de déchet. Les traces de logo et les noms de compagnies qui apparaissent sur leurs surfaces peuvent évoquer le procédé d'écoblanchiment (greenwashing) et son cadre corporatif. Je présente ces objets comme des rebuts, des excédants de notre civilisation actuelle. 

 

La cire est pour moi une matière à la fois noble et industrielle à laquelle je m'intéresse pour ses propriétés de préservation. Recouvertes ainsi, les bouteilles sont protégées et conservées du temps mais elles sont aussi scellées et momifiées. Elles sont « entre deux mondes » à la fois un objet banal et jetable et sa représentation magnifiée et revalorisée par le travail sensible exécuté sur sa surface.